FAQ

QUESTIONS ESSENTIELLES SUR LES DÉFIBRILLATEURS

FAQ

QUESTIONS ESSENTIELLES SUR LES DÉFIBRILLATEURS
Qu’est-ce qu’un défibrillateur ? Comment fonctionne t-il ?

Un défibrillateur est un appareil permettant :

1- l’analyse de l’activité du coeur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite au témoin toute prise de décision.

2- l’envoi d’un choc électrique s’il y a constat de fibrillation cardiaque.

Le défibrillateur est composé d’un boitier, d’une paire d’électrodes et d’une batterie (ou piles).

Dès sa mise en marche, le défibrillateur indiquera au témoin les gestes à accomplir. Nous considérons qu’un enfant de 14 ans est en mesure d’utiliser un défibrillateur.

Quelle est la différence entre un DEA et un DSA ?

Le DEA (Défibrillateur Entièrement Automatique) ne demande pas au secouriste d’appuyer sur un bouton “Choc” et délivre le choc tout seul en prévenant le secourisme de s’écarter. A l’inverse le DSA (Défibrillateur Semi-Automatique) demande au secourisme d’appuyer sur un bouton “Choc” clignotant pour délivrer le choc.

DEA ou DSA ? Quel est le plus efficace ?

Aucun des deux. Aucune étude n’a démontré statistiquement qu’avec l’un on avait de meilleur résultat qu’avec un autre. Le conseil national de cardiologie préconise cependant le DEA pour des questions de simplicité d’utilisation.

Qu'est-ce qu'une fibrillation ?

Lorsque les signaux électriques qui déclenchent les contractions du cœur se dérèglent, ils conduisent le cœur à battre de façon désorganisée et très rapide, avec un rythme pouvant atteindre plus de 170 battements par minute. Le cœur « s’emballe », il est entré en fibrillation. Au lieu de se contracter, les ventricules tremblent de façon désordonnée, rendant le cœur impuissant à pomper correctement le sang et donc à alimenter le corps et le cerveau en oxygène, ce qui peut conduire à des séquelles irréversibles (cérébrales notamment), voire provoquer le décès subit si le sang ne circule plus du tout («arrêt cardiorespiratoire » ou ACR).

Quels sont les risques d'utilisation d'un défibrillateur ?

AUCUN RISQUE ! Les défibrillateurs analysent automatiquement le coeur de la victime et ne délivreront pas ou ne vous permettront pas de délivrer un choc si celui-ci n’est pas nécessaire. Si le coeur bat ou s’il ne bat pas du tout, aucun choc ne pourra être administré. Le choc n’est possible que si le coeur est en fibrillation. Vous ne pouvez donc pas aggraver l’état d’une victime avec un défibrillateur. Le seul RISQUE est de ne pas l’utiliser car c’est la seule chance pour une victime de faire redémarrer son coeur.

La formation à l’utilisation du défibrillateur est-elle obligatoire ?

Non, sinon il serait impossible d’en placer dans les rues, puisque l’utilisateur n’est pas forcément formé. Par contre, dans la mesure du possible, il est bon que chacun sache pratiquer le massage cardiaque (RCP Réanimation Cardio Pulmonaire). Ces gestes sont essentiels pour la survie de la victime, et seront exigés par le défibrillateur. Chez À Coeur Vaillant Défibrillateurs nous proposons des formations à l’utilisation des défibrillateurs et aux gestes de premiers secours !

Quels risques juridiques puis-je avoir si je n'arrive pas à sauver la victime en utilisant un défibrillateur ?

AUCUN RISQUE ! Vous êtes protégé par le décret du 04 mai 2007 du ministère de la santé et des solidarités qui reprend l’article 6311-15 du code du travail qui stipulent tous les deux : “Toute personne, même non médecin est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe…”

Comment choisir un défibrillateur? Quels sont les principaux critères de choix ?

Tous les défibrillateurs ne se ressemblent pas et ne répondent pas aux mêmes besoins. ils n’ont pas toutes les mêmes caractéristiques, la même longévité, les mêmes coûts d’entretien, la même fiabilité, etc…. Pour choisir un défibrillateur, nous devons connaître vos besoins ! Contactez-notre équipe technique. 

La maintenance d’un défibrillateur est-elle obligatoire ?

OUI, en tant que dispositif médical, la maintenance du défibrillateur automatisé externe est obligatoire. Elle peut être réalisée par notre équipe technique même si vous avez acheté les défibrillateurs chez un autre fournisseur qu’À Coeur Vaillant. 

Le DAE craint-il le froid? Le chaud?

Froid : Vous devez faire attention à ce que le DAE ne soit pas dans un endroit où la température peut être négative. Ce n’est pas le DAE qui craint le froid, la plupart indiquant dans leurs spécifications qu’il peuvent soutenir des températures très négatives, mais ce sont les électrodes.

Si la température de l’endroit où se trouve le défibrillateur peut être négative, ce dernier doit être placé dans un boitier chauffant. Méfiez-vous des expressions « boitier intérieur » ou « boitier extérieur ». Même en intérieur, dans un endroit non chauffé l’hiver avec des risques de températures négatives (entrepôt, vestiaires), il faudra placer le défibrillateur dans un boitier chauffant.

Chaud : Le gel des électrodes peut fondre en cas de température trop élevée (>40°C). Dans ce cas également, elles ne pourront adhérer à la peau de la victime.

Attention : Si vous placez le défibrillateur dans un boitier chauffant et ventilant, ne jamais placer ce boitier face au soleil afin de ne pas risque « l’effet de serre ». Même la ventilation du boitier n’empêchera pas une température trop élevée.

Il faut toujours regarder l’exposition du DAE à l’extérieur. Éviter que le défibrillateur soit exposé au soleil l’après-midi.

 

Avez-vous D’AUTRES QUESTIONS ?

Avez-vous D’AUTRES QUESTIONS ?