Lorsqu’une personne s’étouffe et ne peut plus respirer, le sauveteur doit agir rapidement pour libérer ses voies respiratoires.

Commencez par les claques dans le dos.

  • Placez-vous sur le côté et légèrement en arrière de la victime.
  • Soutenez son thorax avec une main et penchez son corps vers l’avant pour que l’obstacle puisse sortir de la bouche sitôt dégagé.
  • Avec le plat de l’autre main ouverte, donnez-lui 5 claques vigoureuses dans le dos, entre les omoplates.
  • Cessez dès que la personne tousse ou respire de nouveau.

Si les claques dans le dos sont  inefficaces, passez aux compressions abdominales.

  • Placez-vous derrière la victime et collez-vous à elle.
  • Passez vos bras sous les siens et entourez-lui la taille.
  • Penchez la victime en avant.
  • Placez l’un de vos poing (fermé, paume orientée vers le sol) dans le creux de son estomac (au dessus du nombril et sous le sternum).
  • Saisissez ce poing avec votre autre main.
  • Maintenez vos coudes écartés au maximum pour ne pas appuyer sur les côtes de la victime.
  • Si la victime est debout, passez une jambe entre les siennes pour avoir un bon point d’appui.
  • Enfoncez le poing d’un coup sec, vers vous et vers le haut (comme si vous vouliez soulevez ainsi la victime).

Recommencez 5 fois.

Si la manœuvre n’a pas été efficace, alternez 5 claques dans le dos et 5 compressions abdominales (manœuvre de Heimlich).

Si la victime perd conscience procédez à la réanimation cardio-pulmonaire et faites alerter les secours (15 ou 18)

Si la victime est une femme enceinte, les gestes de la compression abdominale devront être adaptés :

  • le poing du sauveteur doit être placé plus haut, sous le sternum, là où les côtes se rejoignent (sans toucher les côtes) ;
  • la compression doit se faire davantage vers le haut.
Infographie étouffement A Coeur Vaillant Défibrillateurs